Comment trouver un business à domicile ?

GAGNEZ 2K€ PAR MOIS EN TRAVAILLANT 1H/SEMAINE

Salut les entrepreneurs ! Ici Aurélien Amacker, l’auteur du livre « Je gagne ma vie avec mon blog ». Dans cette vidéo, je vais vous expliquer comment trouver un business à domicile.

 

 

Je vous explique. Moi, j’habite à Lisbonne au Portugal et je fais partie d’un groupe de Français sur Facebook qui habitent au Portugal et ça permet de trouver des infos, trouver des ressources. Et il y a Alice qui a posé une question sur le groupe, elle a dit :

 

 

« Bonjour, je cherche une activité qui me permettrait de travailler de la maison. Y en a-t-il parmi vous qui travaillent de la maison ? Si oui, pourriez-vous me partager votre expérience. Merci beaucoup. ».

 

 

 

Moi, je travaille depuis chez moi depuis 2010 puisque j’ai créé plusieurs business sur internet, donc je travaille de chez moi ou en voyage, je voyage en général 2-3 mois par an. Et donc, j’ai donné un petit peu mon expérience, j’ai expliqué tout ce que j’avais fait, en 2010 je suivais des blogueurs amateurs qui gagnaient entre 500 et 1 000 euros par mois avec leur blog, du coup je me suis dit
« Moi aussi j’ai envie de faire ça », j’avais un petit blog que personne ne lisait, qui ne servait à rien, il y avait moins de 10 visites par jour.

business

 

J’ai commencé à bosser dessus, j’ai commencé à gagner 100, 130 euros, 200 euros, 300 euros, 500 euros, au bout de 6 mois je suis parvenu à gagner 1 000 euros par mois en un mois avec mon blog et du coup il y a des gens qui m’ont demandé comment je faisais. J’ai créé ma première formation pour aider les gens à créer un blog rentable et j’ai un petit peu fait ça. Aujourd’hui, j’ai une des dizaines d’interviews de clients qui ont créé un business rentable en suivant mes formations.

 

 

 

 

J’ai même lancé un autre petit blog sur comment apprendre l’anglais, qui rapporte 2 000 à 3 000 euros par mois en y passant moins d’une heure par semaine qui tourne un peu en automatique, un peu pour tester mes techniques et puis il ne faut pas qu’on me dise « Oui, toi tu gagnes de l’argent sur internet en expliquant aux gens comment gagner de l’argent sur internet », tout
ça je l’ai expliqué un peu dans mon message.

 

 

 

 

Résultat, il y a 2-3 personnes qui ont dit « Ah oui, Aurélien, je te suis », donc voilà, mais il n’y a pas eu plus de réaction que ça. Et il y a eu plein de réactions, je ne vais pas dire bidons, ce n’est pas gentil, mais je ne suis pas trop d’accord.

 

 

 

 

On a Sandrine qui dit « Il faut surtout que tu réfléchisses à ce que tu sais faire avant tout ». Oui, bon, pourquoi pas ? Après, elle lui demande si elle a des diplômes. Les diplômes ce n’est pas indispensables. Il y a Grégo, alors là je ne suis pas du tout d’accord, « Pour être honnête, le simple fait que tu te demandes ce que tu pourrais faire démontre que tu n’es pas prête pour ça ».

 

 

 

 

Non, si j’ai envie de bosser de chez moi et que je ne sais pas quoi faire, je vais me demander qu’est-ce que je pourrais faire, c’est logique. Donc, ça n’a rien à avoir, ça ne va pas vous tomber comme ça tout cru dans le bec. « Attention au fantasme du travail à la maison.

 

 

 

 

Internet nous vend des photos de gens travaillant au bord de leur piscine et l’indépendance n’est pas ça du tout ». Ça me fait penser, il faudrait que je m’achète une piscine parce que sinon ce n’est pas crédible. « C’est très compliqué d’assurer des revenus de cette façon, au final tu ne travailles plus que si tu étais salarié pour moins d’argent », non, ça dépend de ce que tu fais, ça ne veut rien dire.

 

 

 

 

« Mais si tu y tiens vraiment, tu peux investir dans un e-commerce si tu as quelques milliers d’euros de capital ». Je vous explique, ça c’est la pire idée du monde. Investir dans un e-commerce c’est dépenser plusieurs milliers d’euros de capital, c’est la pire idée au monde. Pourquoi ? Il y a plein de gens qui font ça. Je veux créer ma boutique. Donc, vraiment dans le pire des cas ils vont sur une formation de création d’entreprise, ils vont faire un business plan, ça va leur prendre des mois, ça ne sert à rien du tout, ensuite ils vont faire créer le site, peut-être vous allez payer une agence, peut-être même si vous le faites vous-même avec un Prestashop, avec des modules, etc., ça va vous coûter au mieux des centaines d’euros et peut-être des milliers d’euros, peut-être qu’ils
vont même acheter du stock, ce qui est la pire des idées, ils vont ouvrir la boutique, et qu’est-ce qui se passe ?

 

 

business

 

Rien du tout. Pourquoi ? Parce qu’il ne suffit pas d’ouvrir un site internet pour que les vannes s’ouvrent et les visiteurs commencent à arriver par milliers. J’ai des clients de mes formations, ce qui
se fait beaucoup, c’est une tendance lourde du e-commerce c’est justement de créer un blog pour apporter du contenu, pour générer des visiteurs parce que si vous avez juste des fiches produits ce n’est pas très sexy pour Google, il n’y a pas beaucoup d’informations, ça n’apporte pas beaucoup de valeur ajoutée.

 

 

 

 

Et puis, si en plus, c’est encore pire, vous vendez des produits qu’on peut trouver partout, vous n’avez aucune valeur ajoutée, votre site n’a aucune notoriété vis-à-vis de Google, donc c’est la cata et il y a plein de gens comme ça, il y a plein de gens qui se plantent comme ça, donc c’est une super mauvaise idée et il n’y a pas besoin du tout d’investir des milliers d’euros pour créer un business sur internet.

 

 

 

 

J’ai des dizaines d’exemples de clients qui n’ont pas investi des milliers d’euros, même tous. J’ai une cliente, Christine, qui a un blog, justement, c’est une boutique de e-commerce qui s’appelle Oleassance, elle faisait 300 et 400 euros par mois de chiffre d’affaires, elle a suivi ma formation, l’année suivante, ça a mis un peu de temps quand même, elle faisait 3 200 euros par mois et il y a deux ans elle faisait 50 000 euros par mois parce qu’elle a un blog qui attire beaucoup de visiteurs, elle a 4 000 visiteurs par jour et qu’il y a certaines de ces personnes qui vont lui acheter des produits et son blog apporte beaucoup de valeur ajoutée puisque c’est une experte, elle adore ce qu’elle fait, elle est passionnée et elle conseille les gens de manière intelligente, c’est-à-dire elle n’essaye pas tout le temps de leur vendre, à la limite des fois elle les envoie sur d’autres boutiques sans lien affilié, donc elle ne gagne rien du tout, mais c’est un pari sur le long terme puisqu’elle gagne la confiance de ses lecteurs.

 

 

 

 

Donc, ce sont les conseils de quelqu’un qui n’y connaît rien du tout. Et il continue « Le conseil de Sandrine est bon », bien sûr, « On recherche pas mal de rédacteurs, notamment dans le domaine
du référencement. Mais c’est un savoir-faire particulier et ça demande beaucoup de temps ». Oui, ça demande du temps, tu es payé pour le boulot. Donc, oui, ça demande du boulot, mais en même temps si vous faites un boulot où vous bossez 40 ou 50 heures par semaine ça vous demande aussi beaucoup de temps.

 

 

 

 

Surtout, le fait d’être rédacteur, je suis désolé, moi je fais travailler des rédacteurs, je ne vais pas cracher dans leur soupe, mais moi ce n’est pas le choix que je ferai, d’ailleurs ce n’est pas le choix
que j’ai fait, je ne suis pas rédacteur aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que quand vous êtes rédacteur, quand vous êtes freelance, le problème est que vous vendez votre temps, vous créez un
« business », vous avez l’impression de créer un business, mais en fait vous ne créez pas de business, vous créez un job.

 

 

 

 

D’ailleurs, il y a Michael Gerber, c’est un classique, dans son livre qui s’appelle « The E-Myth », le mythe de l’entrepreneur, « E » ce n’est pas « électronique », ça veut dire « entrepreneur », il explique que la plupart des gens qui se créent un business se créent un job. Par exemple, le développeur qui a passer freelance, ça va être le cuisinier qui va ouvrir son restaurant. En fait, il se crée un job. Pourquoi ?

 

 

 

 

Parce qu’ils assument toujours la même fonction, mais en plus il doit faire le commercial, l’administratif, il se retrouve à bosser 60, 70, 80 heures par semaine, il ne gagne pas plus et il ne comprend pas pourquoi il n’avance pas. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas en train de créer un business. Quelqu’un qui est rédacteur malheureusement c’est quelqu’un qui vend son temps et s’il arrête de travailler, s’il arrête d’écrire des articles il ne gagne plus d’argent.

 

business

 

 

Moi, ce que je vous explique dans mes vidéos, dans mes formations c’est comment créer un business, un truc que vous allez pouvoir revendre. Donc, première étape c’est de dissocier votre temps de combien vous gagnez, si je vous donne l’exemple de mon petit blog sur comment apprendre l’anglais, j’ai commencé par publier du contenu qui était rédigé par un rédacteur, au bout d’un an j’avais 4 000 personnes sur la liste, j’ai fait un premier lancement, j’ai lancé une petite formation sur comment apprendre l’anglais, j’ai utilisé des techniques marketing pour découvrir quel était le problème des gens qui étaient inscrits sur ma liste, évidemment c’était parler anglais, mais comment le tourner, comment le packager, comment comprendre les gens, c’est hyper important, il y a
vraiment un travail de marketing et c’est du marketing direct qu’il faut faire.

 

 

 

 

Ça c’est intéressant et c’est un petit peu de boulot, mais voilà. J’ai fait mon premier lancement, j’ai fait 3 052 euros ; ensuite, j’ai lancé d’autres produits, je faisais à peu près 1 000 euros par mois. Donc, déjà, ça c’est cool parce que j’ai un business qui tourne. Et il y a une étape encore supplémentaire, c’est-à-dire que quand vous avez un business vous êtes obligé de faire des lancements
comme ça, ça manque un peu d’automatisation, c’est-à-dire que imaginons ce business-là demain on veut le vendre à quelqu’un, la personne va regarder un peu combien ça gagne, comment vous travaillez, où sont les sources de revenu, elle va voir que si chaque semaine vous êtes obligé de faire une promotion sur la liste pour gagner de l’argent elle va se dire ce business-là c’est sympa, il rapporte de l’argent, sauf qu’il faut passer pas mal de temps, donc ce n’est pas si rentable que ça.

 

 

 

 

Ça a un intérêt, évidemment, on pourrait le vendre. Si derrière vous faites un travail d’automatisation, c’est ce que je fais dans tous mes business, c’est un travail qui prend du temps, ça
met du temps, première chose c’est de mettre en place un tunnel de vente en automatique, c’est-à-dire que les nouveaux inscrits reçoivent des emails pour acheter des produits et ça vous permet de faire des ventes en automatique, sur mon blog d’anglais j’en parle un peu tout le temps, c’est important de donner les chiffres exacts, je fais à peu près entre 2 000 et 2 500 euros par mois de vente en automatique avec ce blog, c’est-à-dire que je n’ai absolument rien à faire, ça c’est déjà pas mal, les ventes en automatique c’est uniquement sur les nouveaux inscrits ; après, il y a les
anciens inscrits, puisqu’en fait le tunnel de vente en automatique c’est, on va dire, dans les 4 semaines qui suivent l’inscription à la newsletter ; mais ensuite, les gens s’ils ne se sont pas désinscrits ils sont toujours inscrits sur la newsletter, la question c’est comment je les rentabilise.

 

 

 

 

En fait, ce qu’on fait c’est qu’on fait un petit lancement par mois et ce lancement est délégué à mon assistante, je lui dis « Il y a tel produits, il y a la liste des produits et tu les fais tourner. Tu fais ce
mois-ci promotion de tel produit, le mois prochain promotion de tel produit.

 

 

 

 

Tu peux réutiliser les emails qu’on a déjà utilisés », et du coup ça ne me demande pas de boulot et ça permet de faire après 500 euros de vente à chaque fois qu’on fait un petit lancement. Avant, on en faisait deux par mois, là vu qu’on a pas mal de projets, que je viens de remettre ça en place, en fait on ne le faisait plus, donc mon assistante le fait, on le fait une fois par mois et ça rapporte
500 euros en plus. Donc, vous voyez, ça c’est intéressant puisqu’il s’agit de créer un business, il ne s’agit pas de vendre son temps, il ne s’agit pas de se créer un boulot ou de faire du service, il s’agit de créer un business, et un business qui virtuellement on peut vendre.

 

 

 

 

Moi, je n’ai pas envie de vendre mes business parce qu’ils sont rentables et ça m’a demandé du boulot pour le faire. Et je préfère les optimiser, je pense que je pourrais gagner encore plus avec. Mais c’est pour vous expliquer que potentiellement non seulement j’ai une source de revenu qui ne me demande pas beaucoup de boulot, mais en plus derrière j’ai un truc, un bien, une boîte, un business que je pourrais revendre. Honnêtement, si vous regardez, par exemple, toutes les applications SAS qui sont les sites internet où vous payez pour pouvoir utiliser le site internet, toutes les startups aujourd’hui fonctionnent sur ce modèle puisque c’est un excellent business économique puisque les clients payent tous les mois sans qu’il y ait besoin de revendre, c’est un abonnement en fait, si vous regardez un peu les applications SAS, en général pour les plus petites on peut les revendre, je parle pour le créateur de la boîte, ça vaut potentiellement entre 2 ans et 4 ans de chiffre d’affaires.

 

 

 

 

Donc, si vous regardez un petit blog qui génère 2 000 euros par mois, ça fait 25 000 euros par an, si vous pouvez le vendre entre 2 ans et 4 ans de chiffre d’affaires, ça veut dire que c’est un petit business qui vaut potentiellement entre 50 000 et 100 000 euros. Donc, non seulement ça rapporte 2 000 euros par mois, mais en plus potentiellement on pourrait le vendre entre 50 000 et 100 000 euros. Vous voyez un petit peu la différence ?

business

 

 

 

Ce sont des trucs tout cons, qu’il faut savoir, mais si vous le savez, pour moi, ça vous change la vie parce qu’au lieu de travailler, de cravacher, vous travaillez intelligemment o* évidemment il faut bosser aussi, moi ça m’a pris du temps pour mettre en place mon petit blog sur comment apprendre l’anglais, mais comme vous travaillez intelligemment vous avez un effet de levier qui est beaucoup plus important.

 

 

 

 

Si en plus derrière sur l’optimisation de votre business, moi j’en parle souvent, c’est comment optimiser la fiscalité pour que les revenus de votre business vous puissiez les maximiser, puisque la fiscalité est assez lourde, ça dépend où vous habitez, etc., mais c’est un thème hyper important ; et le troisième étage de la fusée c’est qu’une fois que vous avez l’argent de votre business qui est passé depuis votre business sur votre compte à vous, comment vous l’investissez et c’est ça qui va vous permettre de développer votre patrimoine, d’avoir plus d’argent, et surtout ce n’est pas une question d’argent, c’est une question de liberté, c’est-à-dire que vous ne dépendez plus d’un patron, vous dépendez de vos clients, mais ça tourne. Voilà ,une vidéo beaucoup trop longue, mais
je voulais partager ça avec vous, puisque ça m’a déçu, j’ai vu que je n’ai pas eu beaucoup de réponses et derrière il y a des gens qui ont continué à proposer des trucs un petit peu bateau, c’est dommage.

 

 

 

 

Vous qui suivez mes vidéos, honnêtement, je vous dis c’est une chance parce que vous savez que c’est possible d’y arriver, qu’il est possible de faire ça et ça a beaucoup de valeur et il suffit de le faire et d’avancer, de développer son business et d’avoir plus de liberté. Même si vous n’avancez qu’un petit peu chaque jour, dans 3 ans, dans 5 ans, dans 10 ans, dans 20 ans, votre vie n’aura strictement rien à voir avec la personne qui n’était pas au courant et puis qui a continué à faire comme tout le monde, c’est-à-dire soit rester salarié et avoir son job, et on sait très bien que après 40-45 ans on est moins sexy, on coûte cher et on se retrouve sur le carreau alors qu’on est très compétent et puis qu’on n’est pas vieux, quand même il faut arrêter, surtout qu’on vit de plus en plus longtemps, on est de plus en plus en forme, donc pas du tout.

 

 

 

 

Ou alors la personne, qui est freelance, etc., et croit qu’elle est entrepreneur, en fait elle s’est juste créé un job et elle a la tête sous l’eau et elle ne comprend pas ce qui lui arrive. C’est une chance, honnêtement. Après, il y a d’autres personnes qui donnent des conseils, je ne suis pas le seul, mais moi j’y crois et c’est ce que fais. Si vous regardez un peu ce que je fais, j’essaye de développer des business comme ça, et ça me permet d’avancer.

 

 

 

 

J’ai un petit cadeau pour vous, si vous voulez aller plus loin j’ai une formation en vidéo d’une heure où j’explique comment créer un business sur internet, qui rapporte 2 000 euros par mois minimum en y passant quelques heures par semaine. Vous allez voir, je vais tout vous montrer, je vais vous parler de mon blog d’anglais, mon petit blog qui rapporte entre 2 000 et
3 000 euros par mois. Pour voir la formation gratuitement tout de suite, cliquez juste en dessous de cette vidéo. À très bientôt !

 

GAGNEZ 2K€ PAR MOIS EN TRAVAILLANT 1H/SEMAINE

 

 

Please follow and like us:
error0
Tweet 20
fb-share-icon20
   Send article as PDF   

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment gagner de l'argent grâce à l'affiliation

Et recevez le immédiatement !